La cérémonie annuelle des Francs Maçons sur le Mont Owl’s head

La Loge no 5 ou Golden Rule Lodge

La cérémonie maçonnique qui se tient chaque année sur le Mont Owl’s Head depuis 150 ans est celle de la Loge no 5, aussi appelée la Golden Rule Lodge. L’origine de celle-ci remonte à la création de la Lively Stone Lodge de Derby Line au Vermont en 1803 et qui regroupait des francs-maçons des deux côtés de la frontière canado-américaine. Mais la Guerre de 1812 amènera les Canadiens à former une entité toute canadienne : la Golden Rule Lodge de Stanstead. Elle recevra sa charte de la United Grand Lodge of England en 1813. Mais ce n’est qu’en 1857, suite à une dérogation de la Grande Loge du Canada l’autorisant à tenir un rassemblement à l’extérieur, que la Loge no 5 a commencé à tenir sur le sommet du Mont Owl’s Head, à côté du Lac Memphrémagog, dans un site enchanteur, une cérémonie lors du solstice d’été.

La mystérieuse cérémonie du Mont Owl’s Head

Tous les ans au mois de juin, la réunion la plus populaire au calendrier maçonnique du Québec rassemble des francs-maçons de partout au Québec, du Canada, des États-Unis et même d’ailleurs. Il ne s’agit pas d’une réunion ordinaire puisqu’elle se tient  à 739 mètres (2425 pieds) d’altitude et surplombe le majestueux lac Memphrémagog. Elle est bien sûr chapeautée par la Loge no 5 et lors de celle-ci, les francs-maçons en profitent pour élever un des leurs au rang de Maître Maçon. Pour des raisons historiques uniquement, le rituel cérémoniel de l’ascension de la montagne et la dite cérémonie ne sont réservés qu’aux hommes seulement. Le candidat Maître Maçon doit porter tout le temps de la montée, seul, un panier de frêne tressé appelé simplement « the Basket » qui contient le matériel pour la cérémonie : des cordes, une Bible, des accessoires maçonniques, les insignes royaux et les drapeaux du Canada, des États-Unis et du Québec. Le tout pèse quand même 60 livres (27 kg)! Une fois tout le matériel et les membres sur le site au sommet, la cérémonie (malheureusement secrète) peut débuter. Lorsque tout est fini, tout le monde redescend et rejoint familles et amis pour un BBQ.

La franc-maçonnerie au Québec

La première loge franc-maçonne à s’installer officiellement au Québec (et au Canada), arrive avec les soldats anglais au début de la Conquête en 1759 à Québec, bien qu’il semble qu’il y ait eu des francs-maçons en Nouvelle-France. Ceux-ci, des militaires, des gens de la noblesse ou des commerçants français ou canadiens, se seraient réunis dans les mêmes loges que les Anglais, alors leurs ennemis sur le champ de bataille, mais unis dans la confrérie des francs-maçons. Incroyable quand même! On pourrait aussi dire inspirant…

Texte du Magazine Affaire de gars